• Petite séance d'EMC en ce vendredi, veille des vacances d'hiver, auprès de mes élèves de 6èmes SEGPA.

    C'est une classe particulière dont quelques élèves sont en rupture avec ce que peut représenter l'école, les enseignants et le fossé qui les séparent entre le cadre demandé dans un établissement scolaire, et leur vécu...

    Je leur propose d'écrire une liste sur les fonctions de l'école, pourquoi ils y vont... Ils écrivent d'abord seuls, puis nous mettons en commun et j'écris au tableau leurs propositions. Ensuite je leur fais visionner la petite vidéo ci-dessous et nous complétons avec ce que nous n'avions pas proposé. Ce fut l'occasion de parler de la laïcité, présente dans les établissements publics. Et je fus agréablement surprise de constater leurs capacités à reformuler et surtout d'être d'accord avec ce principe: respecter les autres, peu importe leur couleur de peau et leur religion.

    A moi de leur préciser qu'au collège public, tout le monde est libre de croire ou de ne pas croire en une religion, mais cela fait partie de leur vie privée.

    Voici leurs propositions:

    "L'école cela sert à: 

    lire, écrire, avoir un métier plus tard, apprendre, compter, partager, grandir, être intelligent, faire du sport, se documenter, vivre ensemble, vivre sa vie."

     

     

     


    votre commentaire
  • Pendant notre formation, nous avons eu des cours sur les débats réflexifs à visée philosophique.

    Tout d'abord, voici mes prises de notes de cours sur les débats:

    Les grands types de débats :

    -          Débat réflexif à visée philosophique : valeurs, la vie, amitié, humanité. Partir d’un album. Thèmes métaphysiques. Finalité : pas de bonnes réponses, relativiser.

    -          Débat interprétatif en littérature. Finalité : intention de l’auteur, vérité du texte, inférence…

    -          Débat argumentatif ou scientifique dans les différentes disciplines pour construire les savoir. Finalité : apprentissages, connaissances

     

    -          Débat de régulation de classe : au quotidien, le vivre ensemble, le vivre ensemble. Finalité : consensus, faire des efforts.

    1)      Les rôles du débat :

    -          Donneur de parole : dit que le débat commence, chronomètre 10 minutes de débat, clôt, dit qu’il reste 2 minutes, donne la parole ? Toutes les 4 ou 5 prise de parole il redonne la parole à l’enseignant qui va synthétiser ce qui s’est dit.

    -          Secrétaire : trois élèves écrivent ce qu’ils entendent

    -          Dessinateur : Trois dessinateurs dessinent, le dessin permet de garder un trace de ce qui s'est dit.

    Les participants.

     Changement d’espace : en cercle, sur des chaises ou par terre. Dans une autre salle de la classe. "Sacraliser le débat"

     

    A présent, je publie ci-dessous le compte-rendu de notre premier débat philo: 

    Avant le débat philo, la question « Qu’est-ce que débattre ? » a été posée aux élèves de CM2 :

    -          « Quand quelqu’un t’attrape et que tu te débats pour t’enfuir »

    -          « Quand on parle autour d’un sujet et qu’on essaie de se mettre d’accord »

    -          « Argumenter pour avoir raison. »

     

    Débat philo n°1 : 09/03/2016

    Vidéo inductrice : Minuscule, La sieste.

    1er visionnage pour le plaisir, 2nd visionnage avec prise de note sur ce qu'ils voient, notent les mots qui leur viennent à l'esprit.

    Voici ce que les élèves ont proposé de leur prise de notes:

    J'ai trié leur proposition au fur et mesure pour opposer les sujets sur lesquels on peut débattre, et ceux sur lesquels on ne peut pas.

     

    Le thème de la vengeance a été retenu.

    Donneur de parole : S. (1)

    Secrétaires : M., E., M (3)

    Dessinateurs : P. R. et N. (3)

    Les questions des élèves sur la vengeance :

    -          Pourquoi se venger ?

    -          Qu’est-ce que ça donne de se venger ?

    -          Comment peut-on se venger ?

    -          Se venge-t-on par plaisir ?

    Temps du débat : 10 minutes

    Compte-rendu des secrétaires :

    « On se venge pour ne plus que l’autre recommence.

    On se venge car l’autre a fait du mal.

    Au bout d’un moment cela ne sert plus à rien de se venger.

    Pour se venger, on fait la même chose qu’on nous a fait subir.

    Se venger ne sert à rien mais il faut juste dire à l’autre de ne pas embêter pour rien. »

     

    « On lui fait la même chose.

    Ça n’apporte rien de se venger, ça empire.

    Pour se venger on faire pire.

    Se venger n’est pas bien.

    Se venger est-ce une solution ? »

     

    Après le débat philo, la même question sur « débattre » a été posée aux élèves :

    -          « Parler d’un sujet sur lequel on n’est pas toujours d’accord. »

    -          « Des conflits entre personnes politiques, qui n’ont au final que peu d’intérêt. »

    -          « Parler pendant longtemps et essayer de se mettre d’accord. »

    -          « Des personnes qui posent des questions. »

    -          « Dire ce que l’on a à dire. »

    -          « Parler de quelque chose où l’on n’est pas d’accord. »

    -          « Discussion en groupe. »

    -          « Dire ce que l’on pense »

    -          « Débattre c’est violent. »

     

     


    votre commentaire
  • Après ces terribles attentats de Paris survenus le 13 décembre dernier, la paix est plus que tout à diffuser massivement auprès des enfants. Que l'on soit parents, grands-parents, éducateurs, enseignants, animateurs, nous avons tous le devoir de communiquer cette paix auprès des générations futures!

    Afficher l'image d'origine

    Family and Co propose sur son site un atelier sur la paix:

    Atelier sur la paix

    Je l'ai copié, changé la police, et imprimé au format PDF, une fiche qui peut servir de trame à quiconque souhaite se lancer!

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique